SWEET LITTLE GUILTY ~
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  Dernières imagesDernières images  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
Réassort du coffret Pokémon 151 Électhor-ex : où l’acheter ?
Voir le deal

 

 △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




△ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Empty
MessageSujet: △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r)   △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Icon_minitimeMar 27 Mar - 22:49



though I try and try to hide my feelings,
They always seems to show.

+ SHAWN HURTLAKE & ZACH BRANDENHALE

Cet E-mail, double surprise affublé d'un sentiment que je ne pensais pas ressentir en cet île. J'ai toujours espérer quitter ces lieux afin de rejoindre ceux qui me tiennent à coeur. Ma soeur, Shawn, elles étaient toutes les deux présentes sur l'île. L'annonce intégrée dans cet e-mail n'avait rien de plaisant dans le sens où tout était complètement forcé et certainement pas dans mes plans. Nous devions, Shawn et moi, concevoir le premier enfant qui naîtra sur ces terres. La famille connait probablement mon historique avec la belle blonde, hors elle semble s'acharner sur mon sort. Deux fois dans les épreuves, puis cela. Il n'y avait rien d'humain dans ce qui se passait par ici. Les quelques colocataires de mon dortoirs qui avaient -par dessus mon épaule- aperçu la nouvelle ne comprenaient pas mon mécontentement, ma colère sourde contre toute forme d'autorité sur Shutter Island. Hurtlake n'avait rien d'affreux, je le savais parfaitement. J'ignorais toutefois jusqu'à maintenant qu'elle résidait à quelques mètres de moi. Les conflits et ennuis non résolus allaient forcément refaire surface, la mort de sa soeur sera omniprésente, tout comme ma tromperie avec une fille sans aucune importance. Parce que la réalité nous frappais de plein fouet : nous serions les premiers parents ou nous rejoindrons la liste grandissante de mort. Je fais ma valise, disant adieu à quelques mecs que j'aime bien. Je vais les revoir c'était certain. La dynamique de notre amitié allait cependant changer étant donné que je ne résiderais plus avec eux. La famille nous as dédié une maison spéciale "couple" pour Shawn et moi, maison que je n'ai pas encore eu la "chance" de visiter. Je marche rapidement vers l'emplacement et après une grande respiration, j'entre dans la première pièce, me demandant si mon ex petite-amie redevenue officiellement ma compagne pour cette expérience à la con, était présente. Le vide total. Je dépose mes effets personnels dans la seule chambre de la demeure, qui était d'ailleurs affublée d'un lit double et sors rapidement, histoire d'essayer de ne pas penser à tout ces plans pervers. Les gardiens passeront afin de confisquer toute méthode contraceptive dès l'arrivée de Shawn, mais n'ont-ils pas pensé au fait que le facteur majeur qui empêcherais toute activitée sexuelle était bien mon entente avec la jeune femme ? Je m'arrête devant une fenêtre et admire le paysage. Tout cela ne tient pas longtemps, alors qu'un bruit se fait entendre dans l'entrée. Je me retourne et vois la blonde avec qui je n'ai pas eu de contact depuis ma disparition. Deux ans sans la voir, sans entendre sa voix. La seule différence entre avant et maintenant est qu'en ce moment, sa présence ne me rassure pas. Nous ne voulons pas être dans cette maison et ma présence ne dois pas la rendre folle de joie. Même si elle prétend le contraire, je la connais. La facade qu'elle s'est donnée à la mort de sa soeur, je la vois encore. J'aimerais simplement que rien n'ai changé depuis notre couple. « Shawn, j'ignore quoi dire excepté le fait que nous soyons dans un putain de bordel ... J'ignorais que tu étais sur l'île. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




△ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Empty
MessageSujet: Re: △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r)   △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Icon_minitimeMer 28 Mar - 8:01

Il n'y avait soudain plus rien. Qu'elle, le regard figé sur l'écran de son téléphone. Elle n'est pas stupide, ces mots font sens, sans en avoir un pour autant. Elle respire difficilement. Ses jambes ne la tiennent plus. Elle droit planter ses ongles dans la rambarde pour ne pas s'affaler comme une masse sur le sol terreux. Son teint devient blafard et ses longs cheveux blonds, saupoudrés de poussière, virevoltent, encadrant son visage, cachant des larmes minuscules qu'elle n'a pas la force de retenir. De sa main libre, elle tire les pans de sa robe vers le bas, évitant ainsi d'offrir un charmant spectacle a qui que ce soit sur cette île. Mais ça n'a plus d'intérêt. Elle le comprend et lâche sa robe qui se soulève. Elle fait volte-face et remonte difficilement l'escalier, puis elle entre dans le dortoir, d'une démarche qu'elle veut nourrie d'assurance, mais qui lui semble en manquer cruellement. Le dortoir est vide. Heureusement. Elle n'a pas le coeur a parler de ce qui vient lui tomber dessus. Elle pensait qu'ils en avaient fini avec elle, qu'ils l'avaient suffisamment brisée. Pauvre idiote. On n'en finissait jamais avec personne, pas ici. Elle rassembla ses maigres affaires. Pour la première fois, elle s'estima heureuse d'avoir si peu de choses auxquelles se raccrocher. Elle allait y aller. S'installer dans cette fichue maison. Zach... D'un doigt, elle effleura ses lèvres. Elle aimerait croire qu'il s'agit d'un inconnu, mais au fond, elle ne le pense pas. C'est préparé. Ils le savent. Ils savent tout, et c'est ce qui les amuse. Oui, ça doit être hilarant. Hilarant de demander a deux personnes d'avoir un bébé. Ce n'est qu'un jeu pour eux. Un jeu ou perdre est synonyme de mourir. Elle n'est plus rien. Une poupée, entre les mains d'un enfant capricieux. Ils ne le voient pas. Ou ils ne veulent pas le voir. Combien ça peut faire mal. Mais elle ne peut pleurer. Ce serait trop simple. Et elle ne souhaite pas leur simplifier la tache. Soudain, sa robe la répugne. Elle en dévoile bien trop. Elle ne veut rien dévoiler. Shawn se change rapidement. Elle revêt un gilet au col en v bleu roi sur le corset de sa robe, elle passe sur sa peau nue des collants, attache a ses pieds des bottines usées, rentre ses cheveux dans le col de son pull. Et elle part. Doucement, elle referme la porte du dortoir et, le regard sombre, va rejoindre son nouveau domicile. Silencieusement elle prie pour être la première. Elle veut s'installer seule. On ne peut pas lui retirer un aussi petit désir d'intimité, n'est ce pas ? Bien sûr que si. La main tremblante, elle actionne la poignée et rentre dans la maison. Elle dépose ses affaires sur le plancher et avance d'un pas. Elle enroule ses bras sur sa poitrine. Car elle est faible ici. Innocente. Et c'est ce qu'ils veulent. Un bruit de pas. Et ce n'est pas le sien. A nouveau, le temps semble se suspendre. Puis elle le voit. Elle avait deviné, elle savait. Prévisible. Elle reste silencieuse, ravie de sentir autant de distance entre eux, même si elle sait bien que cela ne durera pas. Il parle. Tant mieux, elle ne voulait pas commencer. Elle éclate d'un rire jaune et trébuche en sentant quelqu'un passer dans son dos. Elle oublie Zach pour quelque seconde pour observer un employer des monstres qui la retienne captive. Il vient prendre tout ce qui pourrait faire capoter une future grossesse. Shawn a envie de lui rendre la tache difficile mais renonce. A quoi bon. Elle passe une main dans sa chevelure blonde aux boucles fatiguées. "c'est peu de le dire" répond t'elle avec ironie avant de planter son regard dans le sien. "et je ne savais pas non plus que tu t'y trouvais" Elle avance d'une démarche impersonnelle et le dépasse pour avoir une vue d'ensemble sur la maison. "au moins c'est joli, mais ça ne rend pas cette histoire plus agréable" Elle laisse passer quelques secondes et le regarde d'un air froid, un éclat de défi dans les yeux. "que préfères tu ? On joue le jeu ou on fonce droit vers la mort ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




△ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Empty
MessageSujet: Re: △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r)   △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Icon_minitimeMer 28 Mar - 11:11

Je n'étais pas sans savoir que Shawn ne serait pas heureuse de me voir. Cela fait tout de même deux ans, mais en la voyant poser un pied dans ce qui serait maintenant notre maison me fait réaliser que tout ce temps n'a pas été utiliser pour guérir. Elle a le même regard froid et brisé qui la caractérisait à la fin de notre relation. J'ai longtemps essayé de comprendre avant de craquer. Ses agissements, le fait que mes bras n'étaient plus suffisants pour elle et que son coeur s'était érigé une armure de glace. L'auto-destruction de la fille dont j'étais amoureux. Elle est passive, en arrivant près de moi. À peine n'est-elle à l'intérieur que l'employé entre afin d'effectuer une fouille dans nos bagages. Shawn semble trébucher par la surprise de voir quelqu'un passer derrière elle et instinctivement, je fais un pas par en avant. Une habitude, parce qu'il y a deux ans et quelques mois, c'était à moi de veiller sur elle, de faire gaffe à ce que rien ne lui arrive et que personne ne lui fasse du mal. Le fait que la personne présente avec moi soit Shawn ne devait certainement pas relever du hasard, parce qu'avec une inconnue, ça aurait été tellement plus facile. Je veux vivre, mais j'ignore quel prix je suis prêt à payer. Coller une grossesse à la petite blonde ou simplement repasser une épreuve, la troisième, et courir la chance de ne jamais revenir. D'un autre côté, s'assurer d'avoir un enfant n'allait pas me garder en sécurité, tout comme ça ne protégerait pas Shawn et l'enfant. Ce dernier serait également sujet aux épreuves lorsqu'il sera en âge de participer. Rien n'irait comme j'ai pu le penser à un point dans ma vie et j'ignore si tout cela en vaut la peine. Je brise la glace, parce que je sais qu'elle ne voudra pas le faire. J'ai qu'une envie et c'est de ma casser de cette baraque vite fait, trouver un autre moyen de parler avec la jeune femme. Mes mains trouvent le chemin des poches de mon jean et j'essaie d'ignorer l'homme totalement inutile qui ouvre désormais ma valise. « ça fait deux ans que j'y suis, depuis ... carrément notre dernière échange. » et Dieu que je déteste penser à celle là. "Ne me laisse plus jamais t'aimer" La phrase qui se frayait un chemin dans mon crâne à chaque fois que je pensais à cette rencontre. L'unique larme qu'elle avait versé est désormais indélébile dans ma tête. J'hoche ma tête lentement, inspirant étrangement une putain d'indifférence face à la maison. Je n'y porte pas vraiment d'intérêt puisque j'ignore si j'y resterai. Au final, ce n'est pas vraiment ma décision. Mes yeux ne se détachent pas un seul moment de la belle blonde et lorsque ses prunelles froides croisent les miennes, je ne détourne pas le regard, ne l'ai jamais fait. « penses-tu être capable de braver la mort ? » Parce que j'ignore si j'en serai capable. Ma soeur est encore en vie contrairement à Shawn et j'ai toujours aimé vivre même dans cet endroit pourris. L'homme travaillant pour la famille repart avec mes préservatifs et j'imagine, les pilules contraceptive d'Hurtlake. Dès qu'il claque la porte, je m'approche d'elle doucement. Pour ne pas la brusquer, parce que ça me donne encore le luxe d'arrêter avant d'arriver près d'elle, près de son parfum que je n'ai pas senti depuis deux ans et finalement à proximité de tout ce qu'elle m'a fait ressentir et je l’appréhende, me fais toujours ressentir. Je pose une main contre sa joue, mes doigts frôlant son visage et je chasse une mèche rebelle de ses cheveux derrière son oreille. Je me sens à l'aise comme lorsque nous étions encore un couple heureux et j'ose espérer, amoureux. Je sais également que ce n'est pas l'entière vérité, la tension est palpable et j'ignore si j'ai envi de poursuivre cette "mission" donnée par la famille de cet île de malheur. « Si nous obéissons, quel est la chance qu'ils nous laissent tranquille ? Et si nous refusons ... » Je n'ai pas besoin de continuer ma phrase, je crois qu'elle l'a saisit parfaitement. Je me dégage d'elle, gardant tout de même mes prunelles bleues dans les siennes, ne perdant pas le contact.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




△ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Empty
MessageSujet: Re: △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r)   △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Icon_minitimeMer 28 Mar - 11:53

Quand l'homme la bouscule pour fouiller son sac, Shawn trébuche. Cette présence lui a laissé une sensation de brûlure sur la peau. Bien sûr, c'est impossible, mais sa présence lui glace le sang. Car il est annonceur de mauvaise nouvelle. Il travaille pour eux. D'un coup d'oeil, elle voit Zach s'approcher puis se résoudre a ne rien faire en la voyant se redresser. Elle décide d'ignorer son geste et se contente de baisser le regard vers l'homme qui la fouille. Elle se retient tant bien que mal de maîtriser sa colère. Il a bien de la chance qu'elle soit ainsi, trop bouleversée pour réagir, sinon elle lui aurait laisser une vilaine trace sur le visage. Le cuir solide de ses bottes pouvait se révéler blessant, quand on maîtrisait l'art du coup de pied. La demoiselle n'était pas violente, mais la vie ici ne lui avait pas laisser le choix. Entre se battre et mourir, elle avait fait son choix. Elle était a l'époque loin de se douter qu'elle allait encore devoir en faire un mettant en suspend la durée de sa vie. Elle reporta son regard sur Zach qui semblait mépriser l'homme autant qu'elle alors qu'il entreprenait la fouille de son sac, en sortant rapidement des protections. Deux ans. Leur dernier échange. Lui, en pleine coucherie avec une fille stupide, incapable de l'aimer comme il fallait, comme Shawn savait l'aimer. A cette pensée, les muscles de son corps se contractèrent. C'était douloureux. Elle avait travaillé la dessus, prit soin d'enfoncer tout ça bien la au fond d'elle. Mais cette famille de malheur riait de pouvoir refaire brûler ses plaies. "je n'y suis que depuis quelques mois, quatre a vrais dire" Elle préfère ignorer le sujet de leur dernière conversation. Inutile de se sauter dessus directement même si, elle s'en rendait bien compte, c'était bien la ce qu'on attendait d'elle. Qu'elle bondisse sur lui et qu'ils le fassent, sans perdre de temps. Dommage, elle n'était pas d'humeur. En fait elle n'était d'humeur pour rien, pas ici, pas avec Zach. Elle fait quelques pas. Et le sujet est aussitôt aborder : former une famille, ou mourir. Shawn pose la question, car elle n'a pas envie de tergiverser. Non. Cependant, elle prend soin d'attendre que le garçon déguerpisse avant de répondre. C'est stupide, des caméras sont sans doute postées autour d'eux, histoire d'assurer un bon spectacle pour la famille, mais qu'importe. Elle se sent violée, de voir cet inconnu près d'elle, près de Zach, près d'eux. Elle répond seulement quand il a finit sa fouille et brandit dans sa main les préservatifs de Zach. Shawn se mord la lèvre discrètement mais si fort qu'elle craint quelques instants de s'être fait saignée. Enfin, qu'importe. Elle avait voulu se couvrir pour s'éloigner de Zach, si du sang commençait a s'étaler sur ses dents, la, il ne voudrait pas la toucher. Pensée dégoûtante. "je ne sais pas, non, je ne veux pas vivre ce qu'elle a vécu" Elle adresse un regard a Zach pour lui faire comprendre de qui elle parle. De sa soeur. "je ne veux pas qu'on balance mon corps a la mer, je ne veux pas atterrir sur la pile de cadavres qui s'entassent déjà" Il s'approche alors qu'elle parle, et elle se force a rester ainsi, immobile. Elle lève son regard vers lui, recherchant ce regard qui avait le mérite de la rassurer autrefois. Cela semble si loin. Elle ne s'y voit même plus. Pour la deuxième fois depuis qu'elle se trouve dans cette maison, le corps de Shawn s'embrase alors que Zach lui caresse la joue. Elle ferme les yeux pour quelques secondes, elle ne le repousse pas. Puis il s'éloigne et Shawn s'efforce de revenir a la réalité. Pour cela il lui suffit d'ouvrir les yeux. Toute cette horreur lui éclabousse le visage dès qu'elle revoit le soleil filtrer a travers les fenêtres et le regard de Zach posé sur elle. "si nous refusons, on se débarrassera de nous. Ce n'est pas ce que je veux, je ne veux pas non plus porter notre enfant, un enfant qui grandira ici et sera obligé de faire un choix comme celui ci" Shawn passe une main brouillonne dans sa chevelure et fuit le regard de Zach. Car elle n'est plus d'humeur a jouer les filles froides. Penser a sa soeur, a un enfant innocent, le sien qui plus est... C'est trop pour elle. Et Zach. Comment peut on lui faire ça, devant Zach. "dans tout les cas, il nous faudra faire quelque chose qui ne nous plait pas. Qui nous mettra en péril. On l'est déjà, de toute façon. En fait ce n'est qu'une question de temps. A la minute ou on ne les distraira plus, ils nous jetterons dans cette eau" Une larme, sur sa joue. Shawn la sent couler et secoue vivement la tête pour faire tomber sa chevelure en un rideau blond. Mais une deuxième arrive déjà. Puis une troisième. Et elle cesse de les compter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





△ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Empty
MessageSujet: Re: △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r)   △ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
△ NEVER CAN SAY GOODBYE TO YOU. (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SWEET LITTLE GUILTY ~ :: SHUTTER ISLAND :: the village :: lovers house-
Sauter vers: